Bénéficier de l’AEEH
(Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé )

 

L’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) est une prestation destinée à compenser les frais d’éducation et de soins apportés à un enfant en situation de handicap. Cette aide est versée à la personne qui en assume la charge. Elle peut être complétée, dans certains cas, d’un complément d’allocation.

Conditions d’attribution :

L’AEEH n’est pas soumise à condition de ressources. Elle est versée à la famille d’un enfant en situation de handicap de moins de 20 ans. La commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) détermine le taux d’incapacité de l’enfant. Les conditions à remplir dépendant de ce taux. Répondez aux questions successives et les réponses s’afficheront automatiquement

Il faut remplir les conditions suivantes :

  • L’enfant handicapé doit résider en France.
  • Il doit avoir moins de 20 ans.
  • Il ne doit pas être placé en internat avec prise en charge intégrale des frais de séjour par l’Assurance maladie, l’État ou l’aide sociale.
  • Il ne doit pas percevoir des revenus professionnels supérieurs à 55 % du Smic mensuel brut. 

Niveau de handicap :

La Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) apprécie l’état de santé de l’enfant et décide de l’attribution de l’AEEH et éventuellement d’un complément d’allocation.

Les compléments sont accordés en fonction :

  • des dépenses liées au handicap
  • et/ou à la réduction ou cessation d’activité professionnelle d’un des parents,
  • ou à l’embauche d’un tiers.

Les compléments de l’AEEH se répartissent en 6 niveaux de handicap. Le classement dans l’une de ces catégories est effectué par la CDAPH.

La demande d’AEEH doit être faite au moyen d’un formulaire unique :

Téléchargez le formulaire

Pour vous aider à remplir le formulaire : consultez cette page.

Le formulaire doit être adressé à la MDPH de votre lieu de résidence, de préférence par lettre recommandée avec avis de réception.

MDPH de Paris
69 rue de la Victoire
75009 Paris

Instruction de la demande :

La demande d’AEEH fait l’objet d’une évaluation de vos besoins par une équipe pluridisciplinaire qui élabore ensuite un plan personnalisé de compensation. Ce plan comprend des propositions de toute nature (prestations, orientation, conseils). Le plan personnalisé de compensation est ensuite transmis, avec vos observations éventuelles, à la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) pour décision. La CDAPH rend sa décision dans un délai de 4 mois à partir de la date de dépôt de la demande. À défaut, le silence gardé pendant plus de 4 mois correspond à un refus.

Montants :

Le montant de l’AEEH de base s’élève à 130,12 €. Ce montant peut être complété, selon les cas, par :

  • un complément AEEH,
  • et une majoration pour parent isolé, si le parent assume seul la charge de son enfant.

Durée d’attribution :

L’AEEH est accordée pour une durée allant de 1 à 5 ans selon l’état de santé de votre enfant. Cette durée peut être prolongée si son handicap n’est pas susceptible d’évoluer favorablement.

Versement :

Le droit à l’AEEH est ouvert à partir du mois qui suit le dépôt de la demande à la MDPH. L’allocation est versée mensuellement pendant la durée fixée par la CDAPH (entre 1 et 5 ans au plus sauf s’il y a aggravation du taux d’incapacité). Lorsque la CDAPH a préconisé des mesures particulières d’éducation et de soins de l’enfant, le droit à l’AEEH est réexaminé au maximum tous les 2 ans.

Cumul avec d’autres aides

En tant que bénéficiaire de l’AEEH, vous pouvez choisir de cumuler cette allocation :

  • avec l’intégralité des éléments composant la prestation de compensation du handicap (PCH),
  • ou avec le complément AEEH ainsi qu’avec le 3e élément de la PCH, à savoir celui concernant les frais engagés pour l’aménagement du logement ou du véhicule, ou surcoûts liés au transport.

Ce choix s’effectue sur la base de propositions figurant dans un plan personnalisé de compensation (PPC) élaboré par la maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Pour vous aider dans votre choix, la CDAPH vous présente les différents cas de figure et vous propose une comparaison chiffrée des différentes prestations.

 À noter :

Une majoration spécifique peut également s’ajouter si vous assumez seul la charge de votre enfant.